PORTRAIT

Si la forêt du monde se pare de mystères somptueux autant que de bêtises acclamées, écrire c’est défricher et donc abattre des faux consensus, des conforts inavoués, des hystéries camouflées. La fiction est une réflexion qui marche, respire, doute, parfois casse. Créer exige de penser contre soi-même, de traverser le bien pour découvrir qu’il fait aussi mal.

photo: Bernard Préfontaine

Larry Tremblay est écrivain, metteur en scène, acteur et spécialiste de kathakali, danse-théâtre classique qu’il a étudiée lors de nombreux voyages en Inde. Il a publié plus d’une trentaine de livres comme auteur dramatique, romancier, poète et essayiste. Ses oeuvres ont été traduites dans une vingtaine de langues et ses pièces ont été produites dans de nombreux pays.

Grâce à une succession ininterrompue de nouvelles pièces (Leçon d’anatomie, Ogre, The Dragonfly of Chicoutimi, Le génie de la rue Drolet, Les mains bleues, Téléroman, Cornemuse, Le ventriloque, Panda panda, L’histoire d’un cœur…), son œuvre est reconnue au Québec et à l’échelle internationale.

L’écriture de Larry Tremblay nous transporte dans des univers aux multiples significations. Son œuvre se distingue par la diversité des genres qu’il exploite. Son travail a été maintes fois récompensé. Salué unanimement par la critique, le roman Le mangeur de bicyclette, publié chez Leméac en 2002, a été finaliste au Prix du Gouverneur général du Canada l’année suivante. En 2003, la production montréalaise de la pièce Le ventriloque, dans une mise en scène de Claude Poissant, récolte six nominations à la Soirée des Masques, dont celle du texte original, et remporte le Masque de la production Montréal. Depuis, Le ventriloque a été traduit en huit langues et a été produit à Paris, Bruxelles, Turin, Toronto, Mexico, Ottawa, Bucarest et Londres. En 2005, l’opéra comique A Chair in love, musique de John Metcalf et livret de Larry Tremblay, est créé au Pays de Galles dans une mise en scène de Keith Turnbull. La même année, sa pièce pour jeune public Panda Panda est créée par le Théâtre en l’Air.

En 2006 seulement, Larry Tremblay voit quatre de ses pièces présentées sur les scènes montréalaises dont La hache qu’il met en scène au Théâtre de Quat’Souset qui récolte trois nominations au Gala des Masques 2006. La même année, il publie chez Gallimard un recueil de trois récits sous le titre de Piercing et reçoit le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton, attribué par le Conseil des arts du Canada, pour l’ensemble de son théâtre. À l’automne 2007, il partage la scène avec Carl Béchard dans deux de ses textes (Le déclic du destin et Le problème avec moi) sous la direction de Francine Alepin (une production d’Omnibus).

En 2008, Abraham Lincoln va au théâtre est créée à l’Espace Go à Montréal, dans une mise en scène de Claude Poissant (Théâtre Pàp). Elle est en nomination pour la production de l’année 2007-2008 à Montréal (Prix de l’Association des critiques de théâtre du Québec). En 2008, il est aussi finaliste pour le prix Siminovitch. En 2010, Alberta Theatre Project produit à Calgary Abraham Lincoln Goes to the Theatre dans une mise en scène de Bob White. Depuis, cette pièce, déjà traduite en plusieurs langues, a été produite en Suisse et en Allemagne. Sa pièce The Dragonfly of Chicoutimi est recréée au Festival TransAmériques (FTA) de 2010 dans une mise en scène de Claude Poissant. En 2011, Cantate de guerre (Prix SACD et Prix Michel-Tremblay 2012) ouvre la saison du Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal dans une mise en scène de Martine Beaulne. En 2012, il publie Le Christ obèse, un roman salué par la critique. Sa pièce L’Enfant matière est créée la même année à Québec dans une mise en scène de Christian Lapointe. De 2014 à 2017, son roman L’orangeraie remporte plus d’une quinzaine de prix dont le Prix des Libraires du Québec, le Prix des collégiens et le Prix des lycéens Folio et se retrouve dans une vingtaine de pays. En 2015, Claude Poissant met en scène Grande écoute (Théâtre PàP). En 2016, Larry Tremblay adapte au théâtre son roman L’orangeraie que Claude Poissant met en scène au Théâtre Denise-Pelletier à Montréal et au Trident à Québec. Il publie un nouveau roman L’impureté et crée aussi deux nouvelles pièces : Le Joker, au Théâtre de Quat’Sous (mise en scène d’Éric Jean) et Le garçon au visage disparu, au Théâtre de La Licorne, produit par Le Clou (mise en sène de Benoît Vermeulen). En 2017, son roman graphique Même pas vrai, illustré par Guillaume Perreault, remporte le prestigieux Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse.

Larry Tremblay est professeur associé à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM où il a enseigné le jeu et l’écriture dramatique jusqu’en 2009.

En anglais:

Larry Tremblay is a writer, director, actor and Kathakali specialist. He has published more than 30 books as a playwright, novelist, poet and essayist. His acclaimed theatrical works have been produced around the world. In 2006, he was awarded the Canada Council Victor-Martyn-Lynch-Staunton Prize for his contribution to theatre. The prestigious press Gallimard Paris published Piercing, a collection of three of his short stories. In 2008, Abraham Lincoln Goes to the Theatre premiered at Espace Go in Montreal, directed by Claude Poissant (Théâtre Pàp), and was nominated for the Best Production 2007-2008 (Montreal) by the Quebec Critics` Association. Larry Tremblay was a finalist in 2008 and in 2011 for the Siminovitch Prize. In 2010, in Calgary, the Alberta Theatre Project produced Abraham Lincoln Goes the Theatre, translated by Chantal Bilodeau, under the direction of Bob White. The same year, his play The Dragonfly of Chicoutimi was directed by Claude Poissant at the Festival TransAmériques (FTA), in Montreal. In 2012, the SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques), in partnership with France Culture, awarded his play, War Cantata, the Prix SADC for best world play written in French. It also won the CEAD (Centre des auteurs dramatiques) award, Le Prix Michel-Tremblay, for the best play written in Quebec in 2012. His play Child Object was also staged in 2012 in Quebec City by Christian Lapointe. His plays, The Dragonfly of Chicoutimi, The Ventriloquist, Abraham Lincoln Goes to the Theatre are considered classics. Apart from his plays, Larry Tremblay published recently three novels highly acclaimed, The Obese Christ (2012), The Orange Grove whichwon in 2014 the Quebec’s Bookseller Prize, the « Prix littéraire des collégiens» and manyother prizes in Canada and Europe. It is now published in 20 countries. L’impureté (The Impurity), his last novel, has just come out in 2016. Till 2009, Larry Tremblay was teaching acting and dramatic writing at l’École supérieure de théâtre de l’Université du Québec à Montréal.

Quelques liens:


Salon du livre de Montréal 2015 – Portrait invité d’honneur – Larry Tremblay